L’aéroport d’Halifax s’envole vers le succès grâce à la télématique Geotab

Publié le 2 août 2022

L’aéroport d’Halifax désire travailler avec un partenaire local de Geotab

L’aéroport international Halifax Stanfield est le plus grand aéroport du Canada atlantique. L’Administration de l’aéroport international d’Halifax (AAIH) sert en moyenne 4,2 millions de passagers par année et plus de 205 vols y décollent et y atterrissent chaque jour. Dans le cadre d’un plan d’expansion et d’efficacité de cinq ans, l’aéroport s’est mis à la recherche d’un fournisseur de télématique pour l’aider à recueillir des données relatives aux activités de sa flotte. Désireuse de collaborer avec un partenaire local, l’AAIH s’est adressée à un fournisseur de Geotab de Halifax, Northern BI, pour l’aider à réaliser ses idées.

Comme pour la plupart des nouveaux projets, il vaut mieux commencer modestement. L’aéroport a donc démarré la mise en place de Geotab en installant des solutions de télématique dans ses véhicules utilitaires légers pour les services au sol. Ces véhicules vont des camions d’entretien et des fourgons de service aux navettes de stationnement, entre autres. L’exploitation côté piste et l’exploitation côté ville sont soumises à des normes très différentes. C’est pourquoi il est essentiel de connaître l’emplacement des véhicules aéroportuaires. Les fonctions Area Activity et de suivi actif de Geotab sont fréquemment utilisées pour localiser ces véhicules dans la flotte. « C’est une question d’assurance-qualité », explique William Sutherland, gestionnaire aux services côté piste de l’AAIH. « Pour certaines activités, des véhicules doivent être présents à une heure et à un endroit particuliers. Avant Geotab, à moins d’être dans le véhicule avec le conducteur, il nous était impossible de connaître avec certitude leur emplacement. »

Geotab aide à créer un milieu de travail plus sécuritaire

Les conditions météorologiques jouent un rôle important dans la sécurité de l’aéroport. Avant l’arrivée d’un avion, l’AAIH vérifie les conditions d’adhérence de la piste en faisant accélérer un véhicule à 50 km/h, puis en le faisant freiner jusqu’à ce que les roues se bloquent. Les données recueillies par Geotab sont transmises à l’aéroport afin que l’on puisse déterminer si les avions peuvent atterrir en toute sécurité. Elles permettent à l’aéroport d’effectuer efficacement les vérifications requises. « Si l’on devait effectuer cette vérification lors d’un jour de juillet où le temps est sec, vous pouvez vous imaginer que l’on obtiendrait des résultats très différents que lors d’un épisode de pluie verglaçante de mars », souligne M. Sutherland. La Nouvelle-Écosse est reconnue pour ses conditions météorologiques en constante évolution. De plus, l’aéroport peut déterminer si les conditions de travail sont dangereuses en vérifiant le temps de marche au ralenti des véhicules. « Si l’on observe qu’un véhicule marche longtemps au ralenti au même endroit lors d’une canicule, cela peut signifier qu’il fait trop chaud pour qu’une personne travaille à l’extérieur durant de longues périodes. »

Geotab aide aussi à faire le suivi du programme d’entretien des véhicules aéroportuaires. « Nous avons pu utiliser la télématique pourdétecter des avertissements relatifs à l’entretien qui n’avaient pas été signalés », indique M. Sutherland. « Certaines personnes, comme des entrepreneurs tiers, n’ont pas l’habitude de signaler des problèmes (p. ex., un voyant d’anomalie du moteur) avant que les choses aillent vraiment mal. Avant l’utilisation de la télématique, un véhicule pouvait donc présenter une kyrielle de problèmes dont nous n’avions pas conscience avant qu’il ne fasse l’objet d’un entretien courant périodique. »

Création de zones (géorepérage) pour surveiller les activités

La solution de gestion de flotte Geotab permet de créer des « zones » sur une carte informatisée. Ces zones permettent aux utilisateurs de créer des points d’intérêt, des repères particuliers ou des emplacements très fréquentés, comme un entrepôt. Par exemple, il est possible que certains véhicules ne soient pas autorisés à circuler dans certaines zones de l’aéroport (p. ex., les pistes ou les voies de circulation). L’activation d’un ensemble de règles prédéterminées permet d’alerter le gestionnaire de la flotte si un véhicule pénètre dans une zone non autorisée. Lorsqu’on les associe à la fonction de production de rapports, les zones permettent de recueillir de précieux renseignements sur le comportement d’une flotte.

L’aéroport d’Halifax en est encore à la phase initiale d’utilisation des fonctions de zonage qui permettent d’analyser les comportements de ses véhicules. À l’aéroport, on retrouve plusieurs pistes et voies de desserte différentes qui comportent des règles particulières (p. ex., des limites de vitesse). Avec l’aide de Northern BI, l’aéroport a été en mesure de configurer des règles associées à des zones et de générer automatiquement un rapport afin de s’assurer que le personnel travaille dans des conditions sécuritaires.

Utilisation de la télématique pour accroître l’efficacité de l’aéroport

Geotab a aidé l’aéroport à cerner les possibilités de maximiser l’exploitation de sa flotte et d’améliorer les communications de façon générale. « Nous avons été en mesure de réduire les transmissions radio en localisant les gens sur une carte informatisée à l’aide des dispositifs de Geotab, » affirme M. Sutherland. « Auparavant, il nous fallait communiquer avec une personne afin de connaître ses allées et venues. Maintenant, grâce à Geotab, nous pouvons utiliser une carte pour trouver cette information. » À présent, plutôt que de perdre du temps à localiser des individus, l’aéroport peut en consacrer plus à des initiatives d’amélioration.

Collecte de données pour améliorer la durabilité de l’aéroport

L’AAIH envisage pour l’avenir des options plus écologiques pour sa flotte. Elle prévoit de recueillir des données sur une période de cinq ans afin d’établir le bien-fondé de solutions de rechange durables. « Notre comité de la durabilité travaille sur une nouvelle initiative, » relate M. Sutherland. « Nous utilisons la solution de télématique Geotab pour visualiser l’activité d’un véhicule, pour recueillir des données, ainsi que pour déterminer quels véhicules pourraient être remplacés par un véhicule électrique (VE) ou une technologie hybride (moteur à essence et moteur électrique). »

Les données de l’aéroport recueillies comprennent le type de véhicule, son autonomie (établie à l’aide du suivi de sa localisation), ainsi que les économies projetées. En utilisant l’audit de conversion à l’électrique de Geotab, l’aéroport peut analyser les données sur la performance de VE en situation réelle afin de déterminer s’il est justifiable de remplacer des véhicules à essence par des VE. En utilisant l’audit de conversion à l’électrique de Geotab, l’aéroport peut analyser les données sur la performance de VE en situation réelle afin de déterminer s’il est justifiable de remplacer des véhicules à essence par des VE. L’audit de conversion à l’électrique calcule aussi le coût total de propriété, notamment les frais d’approvisionnement, d’entretien et d’alimentation électrique, comparativement au coût du carburant. « Nous voulons également nous assurer que les batteries disposeront de l’autonomie requise à l’aéroport – particulièrement dans des conditions météorologiques extrêmes », précise M. Sutherland. « L’évaluation de nos émissions de carbone et la réduction de notre consommation d’essence constituent une étape clé de notre démarche vers une flotte plus durable. »

Chez Northern BI, les clients se sentent importants

L’AAIH est impatiente d’apprendre comment d’autres aéroports utilisent Geotab pour optimiser leurs services. Bien que la pandémie de COVID-19 ait freiné la collecte de données à des fins d’analyse, l’AAIH estime avoir néanmoins pu recueillir une foule de précieux renseignements. Dans le secteur de l’aviation, il existe de nombreuses possibilités de tirer parti des avantages offerts par les solutions télématiques pour flotte de véhicules. « Je crois que d’autres aéroports ont des idées semblables aux nôtres, mais qu’ils peuvent utiliser la télématique de manière différente, » explique M. Sutherland. « Il se peut qu’un aéroport souhaite savoir comment nous utilisons Geotab, alors que de notre côté, nous serions curieux d’apprendre comment nous pouvons, nous aussi, améliorer nos services. » L’AAIH désire mettre en place les solutions de télématique de Geotab dans ses véhicules utilitaires lourds ainsi que dans ceux menant ses opérations hivernales.

L’AAIH est reconnaissante du niveau de soutien offert par Northern BI. « En général, nous sommes très satisfaits du service offert. Depuis l’achat initial auprès de Lucas, de l’équipe des ventes, jusqu’à Henry, le responsable de la réussite client, tous les intervenants se sont toujours montrés attentifs à nos besoins. Si j’ai une question, je peux communiquer avec eux en tout temps », mentionne M. Sutherland. « Mais ce que je retiens le plus de mon expérience avec ce fournisseur, c’est la patience de tous les intervenants avec lesquels nous avons travaillé et leur rapidité d’exécution. Ils ont toujours été très accessibles et honnêtes. Ces gens m’aident à me sentir important, et je leur en suis reconnaissant. »

Entreprise

L’aéroport international Halifax Stanfield

Taille de la flotte :

100

Types de véhicules:

Flotte légère

Secteur:

Aviation

Ils ont toujours été très accessibles et honnêtes. Ces gens m’aident à me sentir important, et je leur en suis reconnaissant. »

company staff icon

Torrie Rogers

Coordinatrice marketing et communication
Linkedin

Découvrez comment NBI peut aider votre flotte

Share This

Share this post with your network!